fbpx

Que nous soyons de nature sereine, optimiste, que nous connaissions des succès ou non, nous vivons tous des moments de doutes lorsque nous sommes confronté.es à des défis.

La question est de savoir si ces doutes nous empêchent de vivre la vie que nous souhaitons et nous paralysent dès que nous envisageons d’agir pour faire avancer nos aspirations.

Car le doute peut être aussi une force en contribuant au dépassement de soi. Il nous permet de nous poser pour approfondir nos réflexions et trouver des solutions plus justes pour nous. En prenant ce temps, nous explorons la situation sous d’autres angles, nous en voyons peut-être d’autres aspects et gérons ainsi nos automatismes.

Que faire quand les doutes nous assaillent et nos empêchent d’avancer dans l’accomplissement de nos projets et de nos rêves ?

Peut-être sont-ils tout simplement des automatismes, reflet d’anciennes blessures ou appris au contact de notre environnement ?

Le cerveau est là pour nous protéger et dès qu’il entrevoit une situation comme un potentiel danger, il intervient afin que nous ne sortions pas de notre zone de confort. Idem lorsque nous entreprenons de nouvelles choses, il ne connait pas encore très bien ce vers quoi nous nous dirigeons et nous envoie donc des signaux pour nous mettre en garde

Il est donc important d’apprendre à se connaître, à analyser ses comportements et à gérer ses pensées et émotions pour continuer à avancer dans le sens de nos aspirations.

Les doutes ont leur utilité et en les accueillant nous pouvons écouter leur message.

Clé N°1 : Accueillir et accompagner

Alors quand les pensées parasites arrivent (« c’est trop difficile », « cela ne sert à rien tu n’y arriveras pas », « tu n’es pas assez compétent.e pour réaliser cela », « d’autres l’ont déjà fait avant toi » etc.) ou que des événements extérieurs contrarient et nous rappellent que nous sommes encore loin de notre objectif, observons notre petite voix intérieure critique (la version Ego de notre mental) et rassurons-la  avec bienveillance.

Cela pourrait donner : « Oui je sais, tu souhaites me protéger et je t’en remercie de tout cœur. Mais je souhaite vraiment réaliser ce projet et en dépit de tout ce que tu pourras me dire, je continue à croire en moi et mes projets.  Je te promets, je serai prudente ».

Pour renforcer ce travail, Identifiez pourquoi vous voulez réaliser cet objectif, ce rêve, ce projet.

Trouvez ainsi votre point d’ancrage pour vous rappeler, lorsque c’est nécessaire, pourquoi vous faites tant d’effort afin de réaliser votre rêve. Peut-être est-il l’émanessence d’une valeur profonde pour vous (famille, amour, bienveillance…) ?

 

Clé N°2 : Facteur temps à prendre en considération :

Patience et persévérance

La plupart du temps, nous souhaitons que les choses arrivent rapidement et nous ne prenons pas le temps de prendre du recul par rapport à la situation, de voir les étapes nécessaires à la réalisation de nos aspirations, des efforts et du temps nécessaire pour y parvenir. Et en ne prenant pas en compte ces facteurs, nous courons vers des déceptions qui alimenteront nos doutes et blocages au risque d’être démotivé.e et d’abandonner notre projet.

Avancer donc à son rythme en posant une action, en réalisant le prochain petit pas possible, puis passer à des actions « actives » c’est –à-dire des actions impliquantes (rencontrer des personnes, faire une démarche même si tout n’est pas parfait…) qui nous conduisent à utiliser notre temps afin d’obtenir de vrais résultats mais quoi qu’il en soit AGIR et se donner les moyens d’obtenir ce que l’on souhaite avoir…

Persévérez malgré les aléas, les ralentissements, les contrariétés. Pour cela rappelez-vous votre Pourquoi ( vu dans la clé n°1) et reconnectez-vous à des moments où malgré vos doutes vous êtes passé.e à l’action (nous avons tous des moments où nous avons abandonné et des moments où nous avons persévéré). Nul besoin de chercher de grandes réalisations, on peut douter pour des actions simples (prendre la parole en réunion, écrire un compte-rendu, un article, téléphoner…)

 

Clé n°3 :  Célébrer

Célébrer ce qui est fait et Regarder tout le chemin parcouru au lieu de se focaliser uniquement sur ce qui n’a pas été fait ou reste à faire.

Vous connaissez à présent quelques clés qui vous permettront d’agir malgré vos doutes. Prenez la décision de croire en votre intention et agissez dans ce sens, peu importe les peurs et les doutes.

Croyons en nous !

Marie-Laure

 P.S : Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager.